Le retour de Suppaiku

L

Comment écrire sur un site si le site bloque à la moindre modification, à la moindre publication?

Alors que le bruit des bottes russes résonne, alors que l’occupant de l’Élysée entend bien profiter des désordres du monde pour se hisser à une hauteur bien trop grande pour son esprit étroit (je continue de penser que tel Phaéton il chutera avec fracas, en espérant juste qu’il ne nous emporte pas avec lui…), alors que l’épidémie a écrasé des vies et qu’elle est loin d’être terminée, alors que je continue de survivre économiquement malgré le contrat de travail précaire qui m’est tombé dessus suite à la chute d’activité de ces deux dernières années, alors que j’avais commencé tant et tant de projets et que j’avais investi pour les réaliser, j’ai passé les deux derniers mois absorbé par un problème grave bien que relativement secondaire.

Alors que j’écrivais un article sur mon blog et que j’enregistrais des changements, je me suis retrouvé face à ce qui s’appelle le « White Screen of Death », l’écran blanc de la mort. Rien que ça. Et quand ça arrive, oui, ça fait le même effet que l’annonce d’un décès. Le WSoD est une erreur interne sur un serveur. Quand on a passé plus de 15 ans à poster des billets, des photographies, ça glace.

Je me suis d’abord dit que ce n’était pas grave. J’ai fermé la fenêtre, rouvert la fenêtre et là, « erreur 500 », avec en complément l’information d’un dépassement de l’utilisation des ressources.

J’ai passé deux mois à tenter de comprendre ce que mon site a, quel problème il a, contacté le support de mon hébergeur, fait du nettoyage, mis un tempête « générique » et enlevé les plugin, tous ces petits trucs qui permettent de s’abonner, voir un menu, etc… Une fois, j’étais en ligne avec le support, le gars avec qui j’échangeais a halluciné.
Il venait de déconnecter tous les plugins puisque moi je ne pouvais même plus accéder à mon site sans rencontrer l’erreur 500, il a déconnecté toutes les tâches d’amélioration, il a redémarré mon serveur et alors là on a assisté à un emballement du serveur incroyable. Toutes les ressources étaient utilisées. On a patienté, il m’a dit que ce n’était pas normal, je lui ai dit que c’est pour ça que je l’avais appelé, et puis ça s’est calmé. Je me suis reconnecté enfin, et immédiatement, ça a recommencé.

Ils ont migré mon site d’un serveur à un autre en décembre, je pense que quelque chose s’est passé à ce moment là, car c’est depuis décembre que c’est comme ça. J’ai eu beau leur dire, rien n’y a fait, pour eux, c’est de mon côté qu’il y a un problème…

Seul, des fois jusqu’à trois heures du matin, j’ai tenté des trucs, lu des tutoriels sur le PHP et les bases de données, mais je ne suis pas spécialiste, ce que j’ai fait est resté assez limité. Ça m’a déprimé car s’il y a quelque chose qui en interne ne fonctionne pas, alors, je ne peux même pas migrer mon site puisque cela reviendrait à migrer le problème avec.
J’ai contacté le support plusieurs fois, une fois je suis tombé sur un mec vraiment sympa, mais les possibilités sont limitées, je ne suis pas un client « premium », et après une heure et demi à essayer des trucs, on a laissé ça là…

Comment écrire sur un site si le site bloque à la moindre modification, à la moindre publication?

Pendant des jours, j’ai essayé, re-essayé. Et puis je me suis décidé au pire, c’est à dire au gros œuvre: recréer un site à partir de rien. J’y songeais depuis deux trois ans, mais là, ça a été la nécessité qui m’a inspiré, car avec un site qui fonctionne mal, il peut y avoir pire encore: un site qui ne fonctionne plus du tout, et je n’ai pas du tout les moyens de payer quelqu’un. Perspective de perdre des années de travail…

J’ai donc choisi un nouvel hébergeur. J’ai pris un plan pas trop cher – je ne fais pas de commerce et n’ai pas des milliers de visites par jour.
Deux semaines de travail pour recréer ce site, celui sur lequel vous êtes. Jusqu’à pas d’heure le soir, et après quelques heures de sommeil reprendre encore.

Ça n’a pas été facile du tout, vraiment pas du tout. Normalement, on peut exporter un contenu, mais l’importation ne s’est pas bien passé du tout, comme quoi il y a bien quelque chose qui ne va pas dans ce site. J’ai dû parfois faire des importations mois par mois, et cela n’a pas empêché qu’à l’arrivée, il me manque ici environ 100 articles que je vais devoir recréer manuellement…
Ça a été la même chose avec les photographies, et maintenant qu’elles sont importées, les liens sont cassés. J’ai utilisé un plugin pour corriger les liens, mais en fait, il ne fait pas tout le travail. Plein de travail encore…
Un travail nécessaire pourtant, si je veux publier.

Cela fait dix ans que j’ai arrêté d’utiliser un service de blogging pour avoir mon propre site. Pendant plusieurs années, j’ai un peu fait joujou, changé le design, utilisé plein de plugins… je ne me rendais pas compte que tout cela créée des fichiers orphelins dans la base de donnée quand on désinstalle. En fait, c’est exactement comme un ordinateur, un site. Qu’est-ce que je dis là: c’est un ordinateur. Bref, on ne doit pas faire joujou comme si tout se passait bien malgré une course incessante à changer, modifier…

Cet incident est très bête, finalement, car je suis très satisfait du design de mon site depuis deux ans, un design sobre et sophistiqué à la fois. J’utilise bien moins de plugins aussi. À un moment, j’en avais près de trente. J’en suis à une quinzaine, et je vais peut-être me passer de deux ou trois.

Et en même temps, je suis heureux, quelque part. J’ai finalement mon site remis à neuf complètement. Il est rapide. Il y a plein de travail à y faire, mais je peux d’ores et déjà y écrire.
C’est un peu comme mon disque dur il y a deux mois. Un disque qui plante, j’ai été obligé d’acheter un logiciel de récupération et un nouveau disque dur. Et puis, j’ai pris conscience de la question, alors j’ai acheté un SSD, uniquement pour les photos, et gardé le disque que j’utilisais comme sauvegarde. Tout est désormais sauvegardé, notamment mes photographies, et avec un SSD, tout est instantané, incroyablement rapide.

Bref, d’un mal est sorti un bien. La même chose pour mon site, finalement.

Avec un bémol. Je vais garder ce site-ci jusqu’en juin, date du renouvellement de l’hébergement. Et après, l’adresse ne sera plus qu’une adresse de redirection, car bien entendu, pour créer un nouveau site sans perturber celui-ci – qui a déjà suffisamment de problèmes comme ça-, je l’ai recréé en utilisant un autre nom de domaine. Bref, je vais perdre le bénéfice d’années de liens partagés.
Je pourrais bidouiller la base de données de mon nouveau site et les DNS de mon serveur, mais ça ne me dit rien, car je ne suis pas spécialiste, et ça me gave de perdre encore du temps à bidouiller…

En fait, une notoriété sur le net, cela se construit au quotidien, et pas forcément par des trucs passés. Avec une simple redirection, de toute façon, on me retrouvera, et puis en écrivant, Google finira bien pas me retrouver.
C’est la table rase, en quelque sorte. Et ça me va. J’aime ce profil modeste…

Vous avez connu Le Blog de Suppaiku, sur blogger. Puis Le Blog de Suppaiku sur suppaiku.com et vous êtes ici sur MBC, Le Blog de Suppaiku sur madjidbenchikh.fr.La nouvelle étape, c’est donc…Suppaiku, Le Blog de Madjid Ben Chikh

Si vous regardez ce billet sur le nouveau site, n’hésitez pas à le bookmarquer, à vous y abonner. Si vous êtes déjà inscrit à la Newsletter, vous n’avez rien à faire, j’en ai pris soin. Si ce n’est fait, faites-le. Bref, désormais, c’est sur ce site que j’écrirai, même si pendant un moment, je continuerai de publier sur l’ancien site. Le site précédent a tenu onze ans chez le même hébergeur. Je vais veiller cette fois-ci à prendre soin de ce site, de ne pas m’amuser à toujours tout changer pour le faire tourner de façon optimale. Alors, vous pouvez maintenant vous promener sur le site, il ne bloquera pas. Les photos ne s’affichent encore que très rarement, j’ai beaucoup d’optimisation à faire de ce côté-là mais le principal est fait, elles sont importées et les liens sont mis à jour.

Je confesse, je suis très heureux d’être parvenu à faire ça en si peu de temps, même si j’ai passé des nuits dessus car vu l’état de l’autre site, ça a été vraiment très difficile de tout importer. Ça bloquait régulièrement…

Et avec mon ordinateur doublé d’un lecteur SSD pour les photos, je vais pouvoir recommencer à partager des photographies.
Amitiés.

Commentez

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

MBC | Ce Mois

MBC | Abonnez-vous!

MBC | Social

MBC | Articles récents

MBC | Archives